Qu'est-ce que le Yerba Maté contient ?

  • Méthylxanthines : la caféine, la théophylline, la théobromine.
  • Vitamines : A, C, E, B1, B2, B3, B5, et autres du complexe B.
  • Minéraux: Calcium, Manganèse, fer, Selenium, Potassium, Magnésium, Phosphore, Zinc et autres oligo-éléments.
  • Autres composés : Carotène, Acides gras, Chlorophylle, Flavonols, Polyphénols, Inositol,, autres Antioxydants, Tannins, et 15 autres acides aminés.

Cette note détaille élément par élément les effets sur le corps, les quantités en jeu et les comparaisons avec d’autres produits ainsi que les apports journaliers recommandés. Ces informations ont étés recoupées plusieurs fois et basé sur des documents scientifiques officiels.

Pour ce faire, la quantité de référence sera une consommation de 10 grammes de maté brut, mais selon le mode de consommation, les quantités ingérées des différents éléments peuvent être bien différentes pour plusieurs raison :

  • Quantité de maté : dans une infusion en sachet on trouve 2-3 grammes, à l’opposé la méthode traditionnelle monopolise jusqu’à 50 grammes de maté en vrac.
  • Qualité du maté : à l’instar du vin ou du thé, tous les matés sont différents. ceci peut être dû à la variété, au sol, au climat, au moment de la récolte, au processus de fabrication du produit fini. les concentrations des différents éléments sont données dans des fourchettes plus ou moins larges.
  • L’infusion : selon la température, la qualité de l’eau et le nombre d’infusion avec la même feuille, les quantités extraites de la plante et consommées finalement par le buveur peuvent fortement varier.

Maté : les méthylxanthines

Ces trois molécules actives que l’on trouve également dans le café, le thé et le chocolat font partie de la famille des méthylxanthines. Toutes les méthylxanthines possèdent sensiblement les mêmes propriétés pharmacologiques, mais à différents niveaux. Les méthylxanthines sont des inhibiteurs de la phosphodiestérase, enzyme responsable de la dégradation de l'AMPc (second messager) en AMP et ainsi de l'arrêt du signal activateur (ou inhibiteur) des voies métaboliques. En d’autres termes, elles stimulent le métabolisme à différents niveaux.

La caféine

La caféine est le psychostimulant le plus connu au monde. Ses effets varient en fonction des individus. C’est une molécule de la classe des alcaloïdes qui a la propriété principale de stimuler le système nerveux central ainsi que le système cardio-vasculaire.

Par le passé on distinguait la caféine de la théine et de la matéine tant les effets des 3 plantes associées différent. Ce n’est qu’en 1938 que les scientifiques concluent qu’il n’existe qu’une seule molécule: la caféine.

Cette différence provient du fait que ces 3 boissons (thé, café, maté) contiennent en quantités différentes des polyphénols oxydés (tanins). Ceux-ci, selon leur quantité (en fonction de la boisson), vont avoir comme action d'amoindrir le pouvoir excitant de la caféine. Les tanins, combinés à l'acide chlorhydrique de l'estomac, emprisonnent une partie de la caféine.

Ainsi dans une boisson fortement dosée en tanins comme le thé, la caféine va agir sur 6 à 8 heures de manière continue. Rien à voir avec la caféine dans le café qui elle agit rapidement sur 2 à 3 heures. D'où l'impression d'une excitation plus importante du café que le thé. Le maté lui se situe entre les 2.

Il convient de noter que plus l’infusion est longue et/ou chaude, plus la quantité de tanins dans la boisson va être élevée. Au contraire, la caféine étant très soluble, elle va se libérer presque entièrement au bout de quelques dizaines de secondes.

TENEUR EN CAFÉINE DE QUELQUES ALIMENTS

 

Du maté brut 3 g (non infusé)

30 à 60 mg

Une boisson Club-maté 50 cl

100 mg

Une boisson red-bull

80 mg

Une tasse de robusta de 70 ml

250 mg

Une tasse d'arabica de 70 ml

100 mg

Une tasse de thé de 20 cl

30 à 50 mg

une barre de chocolat noir

30 mg

Une tasse de chocolat chaud

5 mg

Les autres effets de la caféine :

  • Elle stimule la sécrétion d’adrénaline
  • Sur les muscles, la caféine augmente la force de contraction grâce à un meilleur recrutement des fibres musculaires.
  • A petite dose, elle améliorerait effectivement la respiration, la disponibilité des glucides et la réactivité du système cardiovasculaire.
  • À moyenne dose, elle favorise la consommation des graisses et épargne de ce fait les réserves de glycogène. Cette action explique aussi une partie de ses vertus amincissantes
  • Elle contribue au maintien de la glycémie et aide à combattre les hypoglycémies.
  • Elle réduit la sensation de pénibilité de l’effort.

Effet parfois indésirables de la caféine :

  • Élévation du rythme cardiaque et palpitations
  • Élévation de la tension artérielle
  • Tremblement, agitations (en pic)
  • Anxiété (en pic)
  • Attention à la consommation de caféine chez les enfants. Ceux-ci ne possèdent pas encore un pouvoir digestif pour cette substance et peuvent être sujet à l'hyperactivité et l’insomnie. Le maté n’est donc pas destiné aux enfants.
  • Les femmes enceintes doivent, elles aussi, veiller à ne pas dépasser 300 mg par jour pour éviter que leur bébé ne reçoive trop de caféine dans leur sang, afin de ne pas ralentir sa maturation osseuse et le risque de fausse couche.
  • A haute dose la caféine diminue l’absorption du calcium et du fer.

La caféine et le sport :

La caféine n’est pas un produit interdit, il augmente les performances des sportifs mais ne rentre pas dans produits interdits, car il n’est pas dangereux et est trop répandu pour être interdit.

Des études montrent que les doses optimales de caféine se situent  entre 3 et 4 mg par kg de poids de corps, soit 240 à 320 mg de caféine pour un sportif de 80kg. Au-delà, l’augmentation de la dose journalière  de caféine n’apporte rien de plus en terme de performance. Cependant, l’ingestion de telles quantités de caféine peuvent altérer la digestion ou le sommeil, ce qui est incompatible avec la vie de sportif de haut niveau.

Le principal élément stimulant du maté est donc la caféine, cette dernière présente en abondance dans la feuille de maté est l'alcaloïde la plus facile à extraire, dès la première infusion une grande partie de la caféine va être extraite de la feuille.

Selon des études [Schmalko (2001)] le processus de blanchiment et de séchage peut être responsable d’une dégradation du taux de caféine de l’ordre de 30%.

Maté brut = 1 à 2% de caféine

Une boisson confectionnée avec de 10g représente 70 à 150 mg de caféine.

 

Maté : La théophylline

La théophylline est connue pour être l'une des principales substances actives des feuilles de thé, d'où elle tire son nom. C’est un inhibiteur des phosphodiestérases. Elle exerce principalement un effet bronchodilatateur par relaxation des muscles lisses bronchiques, ce qui peut aider à lutter contre l’asthme et d’autres pneumopathies.

Par ailleurs, elle exerce d'autres actions :

  • Relaxation des muscles lisses des voies urinaires et biliaires et du sphincter inférieur de l'oesophage.
  • Stimulation centrale, analeptique respiratoire, psychostimulant, agent convulsivant à hautes doses.
  • Vasodilatation coronarienne, stimulation cardiaque avec augmentation des besoins en oxygène du coeur.
  • Action diurétique.

La théophylline se trouve en petites quantités dans les feuilles de maté, cependant ce type d'alcaloïde, même micro-dosé, a des effets. 

Maté : La théobromine

En dépit de son nom, ce composé ne contient pas d'atomes de brome. Théobromine est un mot dérivé de Theobroma, nom générique du cacaoyer, composé des racines grecques Theo (« dieu ») et broma (« nourriture »), signifiant « nourriture des dieux », auxquelles on a ajouté le suffixe « -ine » donné aux alcaloïdes et autres composés basiques contenant de l’azote.

La théobromine est un stimulant doux à effet durable, elle a une action positive sur l’humeur. Les scientifiques ont récemment découvert que la théobromine avait un effet antitussif supérieur à la codéine en diminuant l'activité du nerf vague.

Des études montrent également que la théobromine protège des caries, probablement mieux que le fluor.

On trouve cette substance dans le chocolat, dans le guarana ainsi que dans les feuilles de yerba maté. Sa concentration est assez variable : les graines du cacaoyer (1-3 %), les feuilles du maté (0,45-0,9 %), le guarana (0,02 à 0,06 %).

Voir : IARC, « Theobromine », IARC Monographs, vol. 51, 1991, p. 421-441

On notera tout de même que les empoisonnements des chiens à la théobromine sont fréquents. La dose létale pour un chien est de 90–250 mg/kg de poids corporel. Les chats et les chevaux également peuvent être empoisonnés à la théobromine. Le cas typique est causé par le chocolat à partir de quelques dizaines de grammes s’il est noir. Par analogie il faudrait quelques centaines de grammes pour tuer un cheval si tenté qu’il fusse attiré par le maté…mais sait-on jamais.

Maté brut = 0.3 à 0.9% de théobromine

Une boisson confectionnée avec 10g représente environ 20 à 70 mg de théobromine, ce qui est comparable à quelques grammes de cacao pur.

Maté : Les vitamines

Vitamine A

L'organisme s'approvisionne directement en vitamine A dans les aliments de source animale. Il peut également utiliser des beta-carotènes présent dans les végétaux et les transformer en vitamine A.

La vitamine A joue un rôle important dans la vision, notamment au chapitre de l'adaptation de l'oeil à l'obscurité. Elle participe aussi à la croissance des os, à la reproduction et à la régulation du système immunitaire. Elle contribue à la santé de la peau et des muqueuses (yeux, voies respiratoires et urinaires, intestins), qui constituent notre première ligne de défense contre les bactéries et les virus.

La vitamine A est essentielle à la différenciation et la croissance cellulaire, car elle participe à la transcription de certains gènes et à la synthèse de certaines protéines. Elle favorise également l’absorption du fer et semble jouer un rôle dans la régulation des réponses inflammatoires.

Vitamine C

La vitamine C ou acide ascorbique fait partie des nutriments phare sur lesquels il faut miser pour être en bonne santé. Mais au cours de l’évolution, le corps humain a perdu sa capacité à la synthétiser : l’alimentation est donc le seul moyen d’avoir un apport en vitamine C.

La vitamine C constitue également un antioxydant de taille qui permet de lutter contre le vieillissement cellulaire. Elle protège des maladies coronariennes et dégénératives (cataracte, dégénérescence maculaire, etc…), de certains cancers et plus globalement possède un effet antioxydant, c’est-à-dire des dommages causés par les radicaux libres. La vitamine C est aussi une alliée beauté puisqu’elle limite le vieillissement cutané.

Attention aux idées reçues : la vitamine C n’apporte pas d’énergie puisqu’elle ne possède pas de calories. Dire que la vitamine C empêche de dormir est par conséquent une idée fausse. Cette hypothèse n’a jamais été prouvée. En revanche, la vitamine C aurait un effet déstressant et défatigant sur le long terme.

Selon le pays, l’apport nutritionnel recommandé (ANR) peut varier entre 40 et 120 mg par jour. en France c’est 110mg

Une étude parue en juin 2012 dans la revue Critical Review in Food Science and Nutrition révèle cependant que l’apport journalier idéal serait de 200 mg. Ce ne serait qu’à partir de ce seuil que l’on pourrait pleinement profiter de ses bienfaits antioxydants et revitalisants. Les études s’accordent en revanche pour dire que les besoins en vitamine C des fumeurs doivent être plus importants (environ 35 mg supplémentaires).

ANR= 110 mg/jour

maté infusé =0.05 à 0.1 mg/g

Une boisson confectionnée avec 10g représente 1% des besoins journaliers

Vitamine E

La vitamine E joue un rôle essentiel dans la protection de la membrane de toutes les cellules de l’organisme. Elle est antioxydante, c’est-à-dire qu’elle contribue à la neutralisation des radicaux libres dans l’organisme. La vitamine E a aussi des propriétés anti-inflammatoires, antiplaquettaires et vasodilatatrices. Ces effets, qui ne sont pas reliés à son activité antioxydante, jouent également un rôle cardio-protecteur.

L’apport nutritionnel recommandé (ANR) en vitamine E, qui est fixé à 15 mg d'alpha-tocophérol (la forme naturelle) par jour.

Vitamines B

B1 : Métabolisme des glucides, production d’énergie, fonctionnement du système nerveux.

ANR= 1.2 à 1.4 mg/jour

maté infusé = jusqu’à 0.02 mg/g

Une boisson confectionnée avec 10g peut représenter jusqu’à 15% des besoins journaliers.

B2 : Production d’énergie, métabolisme des glucides, des protéines et des lipides, vision, santé de la peau et des muqueuses, activation des vitamines B6 et B9.

ANR= 1.1 à 1.6 mg/jour

maté infusé = 0.007 à 0.009 mg/g

Une boisson confectionnée avec 10g représente jusqu’à 10% des besoins journaliers

B3 : (aussi connue sous le nom de niacine) Synthèse des hormones sexuelles, métabolisme des glucides, des protéines et des lipides, production des globules rouges.

ANR= 16 à 18 mg/jour.

B5 : Synthèse d’hormones et de neurotransmetteurs, transmission nerveuse, production des globules rouges, division des cellules, production d’énergie, métabolisme.

ANR= 5 à 7 mg/jour

B6 : Synthèse des protéines, d’hormones et de neurotransmetteurs, production des globules rouges et transport de l’oxygène, fonctionnement du système immunitaire, synthèse de l’ADN, régulation de la glycémie, synthèse de la vitamine B3.

ANR= 1.6 à 2 mg/jour en augmentation avec l’âge

maté infusé = 0.006 à 0.018 mg/g

Une boisson confectionnée avec 10g représente jusqu’à 5% des besoins journaliers.

B8 : Métabolisme des glucides, des lipides et des protéines, division des cellules.

ANR= 30 à 35 µg/jour

B9 : Division des cellules, synthèse de l’ADN et de l’ARN, métabolisme des protéines, régulation du taux d’homocystéine sanguin (avec B6 et B12), fonctionnement du système nerveux et immunitaire, cicatrisation des blessures.

ANR= 400 à 600 µg/jour

B12 : Fonctionnement du système nerveux, synthèse d’ADN et d’ARN, production des globules rouges et transport d’oxygène, synthèse de S-adénosylméthionine (SAMe) avec B6 et B9,

ANR= 2.4 à 2.8 µg/jour

http://www.vitamine-b12.net/complexe-vitamines-b/

Maté : Les minéraux

Calcium

Sel minéral le plus abondant dans l’organisme, le calcium représente 2 % du poids corporel. Près de 99 % est concentré dans les os et les dents. Ce qui reste joue tout de même un rôle primordial dans le bon fonctionnement de toutes les cellules de l’organisme, dont les cellules musculaires (celles du cœur, entre autres) et les cellules nerveuses. Le calcium participe également aux fonctions rénales, au mécanisme de la coagulation sanguine ainsi qu'à plusieurs processus enzymatiques.

Le taux d'absorption du calcium varie selon :

  • l'âge (plus on est jeune, plus il est élevé);
  • l'origine ethnique (les Africains et les Asiatiques absorberaient mieux le calcium que les personnes de couleur blanche);
  • l'alimentation (les apports en vitamine D, en bore, en magnésium et en protéines jouent un rôle important dans l'absorption du calcium).

ANR= 2 à 3000 mg/jour

Fer

Le fer est un oligo-élément, c'est-à-dire qu'on le trouve à l'état de trace dans l’organisme. Ainsi, le corps d'un homme de 70 kg en renferme environ 4 g et celui d'une femme de 60 kg, 2,5 g. Il est principalement absorbé dans l’intestin grêle.

Le fer est présent dans l’hémoglobine des globules rouges qui transportent l'oxygène vers toutes les cellules. Il est aussi présent dans la myoglobine, une substance semblable à l’hémoglobine, qui aide les muscles à mettre de l’oxygène en réserve. Le fer est essentiel à la production de l'adénosine triphosphate (ATP), source première de l'énergie corporelle. Il participe à plusieurs processus physiologiques vitaux, comme la régulation de la croissance des cellules et de leur différenciation.

L’organisme ne peut synthétiser le fer et doit donc le puiser dans les aliments.

ANR= 10 à 18 mg/jour (du simple au double entre hommes et femmes)

maté infusé = 0.02 à 0.05 mg/g

Une boisson confectionnée avec 10g représente de 1 à 5% des besoins journaliers

Potassium

Le potassium est un minéral essentiel qui assure plusieurs fonctions vitales dans l'organisme. Comme le sodium et le chlore, c'est un électrolyte.

Voici ses principales fonctions dans l’organisme :

  • Il agit en étroite collaboration avec le sodium pour maintenir l'équilibre acido-basique du corps et celui des fluides.
  • Il contrôle le taux de fluides et le pH à l'intérieur des cellules, tandis que le sodium fait la même chose à l'extérieur des cellules.
  • Il est essentiel à la transmission des impulsions nerveuses.
  • Il est essentiel à la contraction musculaire, y compris celle du muscle cardiaque.
  • Il participe au bon fonctionnement des reins et des glandes surrénales.
  • Il contribue à de nombreuses réactions enzymatiques, à la synthèse des protéines et au métabolisme des glucides, entre autres.

Dans les pays occidentaux on note un apport alimentaire en potassium souvent insuffisant.

De manière générale, une alimentation riche en fruits et légumes fournit des quantités adéquates de potassium et permet d’atteindre les apports quotidiens mentionnés ci-dessous. Cependant, l’apport moyen en potassium des Canadiens et des Américains est insuffisant. Tandis qu’il devrait être de 4 700 mg par jour, il est estimé à seulement 2 300 mg chez les femmes et 3 100 mg chez les hommes.

ANR= 4700 mg/jour

maté infusé = 10 mg/g

Une boisson confectionnée avec 10g représente plus de 2% des besoins journaliers

Magnésium

Le magnésium est un minéral essentiel au bon fonctionnement de l'organisme humain. Il participe à plus de 300 réactions métaboliques dans le corps. Il agit en association étroite avec le sodium, le potassium et le calcium, avec lesquels il doit rester en équilibre dans l’organisme. Environ la moitié du magnésium corporel se trouve dans les os et les dents, tandis que le reste est localisé dans les muscles, le foie et d’autres tissus mous. Il est éliminé par les reins.

Le magnésium contribue notamment à la transmission nerveuse et à la relaxation musculaire après la contraction, ce qui est vital pour la fonction cardiaque. Il est essentiel au maintien d’un rythme cardiaque régulier, au métabolisme des lipides, ainsi qu’à la régulation du taux de sucre sanguin et de la tension artérielle. Par son action relaxante sur les muscles lisses, dilatante sur les vaisseaux et normalisatrice sur la conduction nerveuse, le magnésium peut notamment jouer un rôle dans le soulagement des douleurs associées au syndrome prémenstruel, aux menstruations et aux migraines

ANR= 300 à 400 mg/jour

maté infusé = 1à3 mg/g

Une boisson confectionnée avec 10g représente plus de 10% des besoins journaliers

Zinc

Le zinc est un oligo-élément, c'est-à-dire qu’on ne le trouve qu’à l’état de traces dans l’organisme, soit l'équivalent d'environ 2 g en tout, dont 65 % sont concentrés dans les muscles et 20 % dans les os. Il est présent dans toutes les cellules, notamment dans les glandes surrénales, la peau, certaines parties du cerveau, le pancréas, les membranes de l'oeil, la prostate et le sperme.

Le zinc joue un rôle important dans la croissance, la réponse immunitaire, les fonctions neurologiques et reproductives. Il est nécessaire à plus d’une centaine de processus enzymatiques vitaux dans l'organisme (des experts les estiment à 300). Il participe à la synthèse de l’ADN, de l’ARN et des protéines, aux processus immunitaires et de guérison des blessures, à la reproduction et à la croissance. Il joue un rôle dans la modulation de l'humeur et dans l’apprentissage, ainsi que dans la vision, le goût et l'odorat. Il intervient dans le processus de la coagulation sanguine, dans les fonctions de l’hormone thyroïdienne, ainsi que dans le métabolisme de l’insuline.

Carence en zinc :

L'organisme a besoin de très peu de zinc, mais cet apport est essentiel. Dans nos sociétés modernes, la carence légère est courante. Chez les femmes, les adolescents, les enfants et les personnes âgées, l'apport se situe souvent sous la barre des minimums quotidiens en raison d’habitudes alimentaires déficientes. Chez les femmes enceintes, particulièrement, un rhume, une grippe ou toute autre infection peut réduire la teneur en zinc dans l’organisme, ce qui peut-être dangereux pour le foetus. D'autres facteurs interviennent également pour réduire la teneur en zinc des aliments, notamment les techniques agricoles modernes, qui ont pour effet d'appauvrir les sols en zinc, et le raffinage des céréales.

Comme les meilleures sources de zinc sont les aliments d'origine animale, les végétariens devraient aussi s'assurer d'un apport suffisant en cet oligo-élément (voir notre tableau plus haut) en consommant des quantités adéquates de céréales entières, de légumineuses, de noix et de graines.

ANR= 8 à 13 mg/jour

maté infusé = 0.05mg/g

Une tasse de 10g représente environ 5% des besoins journaliers

Le maté contient également du manganèse, du phosphore et du sélénium.

Autres oligo-éléments

les oligo-éléments sont une classe de nutriments, éléments minéraux purs nécessaires à la vie d'un organisme, mais en quantités très faibles. On appelle oligo-éléments les éléments chimiques qui représentent une masse inférieure à 1 mg·kg-1

http://www.doctissimo.fr/html/nutrition/vitamines_mineraux/oligo_element_oligotherapie_niv2.htm

Maté : Les polyphénols

Les polyphénols prennent une importance croissante, notamment grâce à leurs effets bénéfiques sur la santé. En effet, leur rôle d’antioxydants naturels suscite de plus en plus d'intérêt pour la prévention et le traitement du cancer, des maladies inflammatoires, cardiovasculaires et neurodégénératives.

La concentration des polyphénols dans le maté : 92 mg / g

La capacité antioxydante d’un produit se calcule via sa capacité à inhiber les radicaux libres.

Maté : 90.45 ± 0.22%

Thé vert : 88.36 ± 0.76%

Les polyphénols contenus dans le maté diffèrent significativement de ceux contenus dans le thé: il y a beaucoup plus d’acide chlorogénique et pas de catéchine

Le maté contient donc de l’acide [Selon l’étude de: Filip en 2000] :

  • Chlorogénique (2.800% ± 0.300),
  • Caféique (0.023% ± 0.004),
  • 3, 4-dicaféylquinique (0.855% ± 0.064),
  • 3, 5-dicaféylquinique (3.040% ± 0.180),
  • 4, 5-dicaféylquinique (2.890% ± 0.060)

Nota : ces pourcentages sont donnés en masse de maté brut.

Ces éléments sont les principaux responsables de l'effet antioxydant du maté.

L’acide chlorogénique est très présent dans le café (40 à 70 mg/ 100ml) et certains légumes. En plus de ses vertus antioxydantes l’acide chlorogénique permet de prévenir le diabète de type 2, possède des capacités antimutagènes/anticancéreuses et stimule l’élimination des graisses. 

Maté brut 28 ± 3 mg/g. cependant l’infusion ne permet pas d’extraire tous l’acide chlorogénique

Maté infusé 6.90 ± 0.09 mg/g

Une boisson confectionnée avec 10g peut représenter jusqu’à 70mg d’acide chlorogénique

L'acide dicaféylquinique ou cynarine est également un polyphénol. On le trouve en forte quantités dans l'artichaut. La cynarine permet de traiter efficacement plusieurs troubles comme l’hépatite ou la cirrhose alcoolique, et permet plus généralement d’éliminer les toxines de l’organisme. Cet élément stimule le foie et la vésicule biliaire. La consommation de cynarine est également conseillée en cas de diabète. Elle permet également de baisser le taux de mauvais cholestérol.

Les gélule de cynarine (complement alimentaire) sur le marché contiennent 400 mg de cynarine.

Maté brut 70± 3 mg/g.

On ne connait pas la quantité de cynarine libéré lors de l’infusion, mais il est toujours possible d’ingérer directement le maté.

Enfin L'acide caféique est principalement reconnu pour ses activités anti-oxydantes. Il est présent dans la plupart des légumes.

Maté : Les saponines

Les saponines sont responsable du goût amer du maté, on leur loue des effets anti-inflammatoires, hypocholestérolémiques, anti-trypanosomal et antiparasite [selon les études de Gnoatto en 2005 et Taketa en 2004].

Les saponines principales du maté qui représentent 94.5% est formé avec des aglycons d’acide ursolique, les autres saponines contiennent elles de l’acide oléanolique.

L’acide ursolique est un acide naturel à la toxicité particulièrement faible, l'acide ursolique se trouve dans l'écorce, la peau ou les feuilles de nombreux végétaux : pommes, canneberges, origan, sureau, olivier, romarin... Il est utilisé en cosmétologie en tant que composant d'huiles et de lotions, notamment contre l'irritation du cuir chevelu et les produits anti-âge. Mais l'acide ursolique, qui fait partie de la famille moléculaire des triterpènes, est également connu pour ses propriétés anti-inflammatoires, antivirales et antifongiques.

On trouve 23,5 mg de saponines pour 10 g de maté brut infusé.

Les flavonols sont de bons antioxydants et anti-inflammatoires.

Une étude de 8 ans portant sur un échantillon de plus de 180 000 personnes a montré qu'une prise alimentaire de flavonols (quercétol, kaempférol et myricétol) était associée à un risque réduit du cancer du pancréas.

L’inositol est de plus en plus utilisé en psychiatrie pour ses vertus contre la boulimie, les troubles obsessionnels compulsifs, l’agoraphobie et la dépression.

Un faible taux en fluorures : Certaines personnes sont sensibles aux fluorures, notamment celles contenues dans le thé. Le maté en contient environ 5 fois moins.

Maté : La chlorophylle

Selon des études [Schmalko (2001)] le processus de blanchiment et de séchage peut être responsable d’une dégradation du taux de chlorophylle de l’ordre de 70 à 80%. Les maté de la Cherba et notamment le vert préservent un maximum la chlorophylle.